Pour qu’un visiteur web devienne un client ou un abonné de votre site internet, ou de votre blog, il faut qu’il dise intérieurement « Oui ». Cela ne doit pas se faire uniquement lorsqu’il est sur le point de remplir le formulaire final, mais aussi à plusieurs reprises avant cette étape.

Comment pouvez-vous aider les nouveaux visiteurs de votre page web à dire ces « oui » silencieux ? Voici 5 moments au cours desquels vous aurez besoin que votre visiteur dise un « Oui » intérieur.

 

Avez-vous envie de rendre votre écriture plus persuasive et vendeuse ?

Voici un petit cours de rédaction promotionnelle donné en une série de 17 emails concis et facile à mettre en pratique.

Découvrez cette formation gratuite de copywriting ici.

 

Moment nº 1 : Oui, je pense que ce site web pourrait m’aider…

 

Ce moment se produit dans les deux ou trois secondes qui suivent l’arrivée d’un visiteur sur votre site web ou blog pour la toute première fois. Il a quelque chose en tête, il cherche une solution à un problème ou un produit en particulier.

Ces premières secondes l’amèneront soit à penser :

 

« Oui, on dirait que je suis au bon endroit »

 

Ou tout simplement à croire qu’il est sur la mauvaise page.

 

Cela signifie que votre proposition de valeur ou la valeur que vous apportez à ce visiteur doit être clairement communiquée sur le premier écran de votre site web. Le premier écran ou « first screen » en anglais correspond à ce que voit le visiteur sans avoir à faire défiler la page vers le bas.

 

Conseils de copywriting : facilitez la lecture à votre visiteur web en utilisant des mots courts et des phrases courtes.

 

Si les gens n’arrivent pas à comprendre ce que vous faites et ce que vous offrez dans les premières secondes, beaucoup d’entre eux partiront… probablement pour toujours.

 

Moment nº 2 : Oui, je suis assez persuadé de pouvoir trouver exactement ce que je cherche…

 

Nous en sommes maintenant à quelques secondes de cette première visite. Votre visiteur pense qu’il est peut-être au bon endroit. Maintenant, il scanne les sous-titres et le texte des liens sur la page web.

Il se dit :

« Oui, ils vendent des gadgets, mais je me demande s’ils ont le Widget 45XT. »

 

Il ne veut pas passer trop de temps sur votre site web si vous n’avez pas ce qu’il veut. Donc il cherche des indices. Il veut voir un court texte qui le confortera dans l’idée que vous avez la solution ou le produit qu’il recherche.

 

Moment nº 3 : Oui, j’ai suffisamment d’informations ici…

 

…qui me rendent confiant et me permettent de continuer.

 

Maintenant qu’il a trouvé la page contenant des informations sur le Widget 45XT, il est en train de lire le contenu détaillé de la page web. Avant d’effectuer un achat, il veut s’assurer que c’est exactement le widget dont il a besoin.

 

Lui en dites-vous assez sur vos produits ou services ?

 

Est-ce votre contenu web est assez persuasif pour le mettre à l’aise dans l’idée de continuer et d’effectuer un achat ?

Si tel n’est pas le cas, lisez cet article : 9 conseils élémentaires pour rédiger un contenu web persuasif

 

Moment nº 4 : Oui, j’ai suffisamment confiance en ces personnes…

 

…Pour leur donner mon adresse e-mail et les informations de ma carte de crédit.

 

  • Votre visiteur web peut-il vous faire confiance ?
  • A-t-il déjà entendu parler de votre site web ou blog ou de votre entreprise ?
  • Est-il prêt à partager ses informations personnelles et ceux de sa carte de crédit ?

 

La réponse est probablement oui. Mais vous devez le rassurer.

 

Booster la confiance de votre visiteur web avec ce badge de garantie

Booster la confiance de votre visiteur web avec ce badge de garantie

  • Utilisez des témoignages.
  • Joignez-vous à des sites comme BBBOnline  qui certifient votre professionnalisme et affichez leurs logos.
  • Offrez une garantie en béton, de sorte que l’achat soit perçu comme opération dénuée de tout risque.

 

Moment nº 5 : Oui, je le veux suffisamment…

 

Au point d’être prêt à subir le processus pénible et certainement douloureux de compléter leurs pages d’abonnement ou d’achat inutilement longues.

 

Voici l’endroit où vous perdrez beaucoup de clients potentiels… à la dernière seconde.

Compléter des pages d’achat ou d’abonnement trop longues est un casse-tête pour tout le monde. Plus le formulaire ou le processus est long, plus vous perdez de clients potentiels.

Par conséquent, limitez le nombre de questions et de champs à un minimum absolu. Demandez uniquement ce que vous devez vraiment savoir pour accepter une commande ou une inscription. Et ne demandez rien d’autre.

Vous pouvez toujours revenir et poser d’autres questions plus tard.

 

Quelques mots pour conclure…

 

Trop souvent, nous concentrons notre attention sur la rédaction d’une page d’accueil et d’une page de vente de qualité, avec plus ou moins de succès. Cependant, le processus d’inscription ou d’achat d’un prospect est plus complexe que cela. Vous devez examiner attentivement l’ensemble du parcours de vente, page par page, ligne par ligne. Et, posez-vous toujours cette question :

« Est-ce que cette page, ce titre ou ce bloc de texte va aider mon lecteur à dire “oui” ? »

 

Voici les 5 moments au cours desquels vous avez besoin que votre visiteur web dise un « Oui » silencieux.

 

  1. Oui, je pense que ce site internet pourrait m’aider…
  2. Oui, je suis assez confiant de pouvoir trouver exactement ce que je cherche ici…
  3. Oui, j’ai suffisamment d’informations ici pour me sentir à l’aise pour aller de l’avant…
  4. Oui, j’ai suffisamment confiance en ces personnes pour leur donner mon adresse e-mail et les informations de ma carte de crédit…
  5. Oui, je le veux suffisamment si bien que je suis prêt à passer par le processus surement pénible de compléter leurs pages d’abonnement ou d’achat inutilement longues….

 

Pour vous aider à faciliter la navigation de votre visiteur à travers ces 5 moments, voici 17 leçons pratiques de rédaction persuasive, envoyées directement dans votre boite mail.

Cliquez ici pour recevoir votre formation gratuite de copywriting.

Ou bien, utilisez le formulaire ci-dessous.